chat le mans Le chat dans le chapeau est l’un de ces rares films dont je me souviens avoir été dans un théâtre quand j’étais plus jeune et l’avoir aussi regardé dans le vidéothèque quand je venais de rentrer de l’école. Bien que ce ne soit pas exactement une comédie, c’est un classique et l’une des plus grandes créations de notre temps (ou du moins de la génération de nos parents). S’il y a un film quelconque qui parvient à combiner la comédie burlesque avec un peu d’action burlesque, c’est bien The Cat in the Hat. L’histoire suit un chat nommé Le Mans alors qu’il tente de sauver son ami d’une chambre d’hôtel sale et encombrée. Il finit par être amené à aider un gang de terroristes qui veulent cambrioler une banque, bien qu’ils se retrouvent avec un film que je possède toujours plusieurs vidéothèques gravé sur ma cassette VHS.

Le personnage principal, Le Mans, est joué par Forest Stewart, qui a également joué le rôle-titre dans Animal House de National Lampoon. Mais ce qui rend The Cat in the Hat vraiment unique, c’est son adhésion à la tradition du film drôle britannique. L’humour est mort, avec une série de scènes comiques, mais l’histoire, bien que peut-être un peu tirée par les cheveux à certains égards, conserve néanmoins un certain degré de sincérité. Et c’est tellement drôle que j’irais jusqu’à dire que c’est l’une des plus grandes comédies jamais réalisées. Bien sûr, ce n’est pas non plus la plus grande comédie jamais réalisée, mais à la suite d’innombrables films stupides, prétentieux et carrément horribles au fil des ans, The Cat in the Hat se tient debout et fier. (Cette dernière déclaration est particulièrement vraie du remake récent.)

Il est difficile de critiquer cette image. Si vous aimez bien rire, vous allez adorer ce film (et c’est un plaisir de regarder les scènes amusantes). Et si vous préférez que vos comédies cinématographiques soient légères et ridicules, alors celle-ci est un excellent choix pour vous. Malgré tous ses défauts, le film a une grande chose à faire: c’est l’un de ces rares films d’antan qui est toujours un favori des cinéphiles d’aujourd’hui.